mercredi 24 avril 2019

Je tue les enfants français dans les jardins - Marie neuser

Quatrième de couverture

Lisa, jeune professeur d'italien, se rend chaque jour au collège comme on va à la guerre, avec, en guise d'armée ennemie, les élèves. Au fond de la classe, les garçons se disputent le rôle de commandant en chef en rivalisant d'insultes et de menaces. Du côté des filles, ce n'est guère plus apaisé : comment faire comprendre à une gamine de douze ans qu'elle ne doit pas se prostituer, même pour se payer des vêtements de marque?
Seule solution pour survivre sur ce champ de bataille où règne la loi du plus fort, se forger une carapace, en attendant son heure... l'heure de la contre-attaque.

Mon avis

Lisa est une jeune professeur d'italien, elle se rend au collège tous les jours avec la boule au ventre. Elle travaille dans un collège difficile où règne la violence sous toutes ses formes.

Je me suis demandée parfois si le récit n'était pas trop caricatural alors je l'ai lu comme une fiction qui n'avait donc rien à voir avec la réalité même si je me doute qu'il y a un fond de vérité dans l'histoire.

Que de violences ! il suffit de peu de personne finalement pour mettre le bazar dans une classe, 2-3 perturbateurs et la plupart de la classe suit par peur des représailles, par mimétisme.

Comment cette professeure va-t-elle réagir ? Je vous laisse le découvrir ....

La fin est inattendue et m'a beaucoup plue

mercredi 17 avril 2019

Une renaissance - Rose Morvan

Quatrième de couverture

Offrir une nouvelle vie à ses enfants après avoir échappé de peu à la mort, Steredenn en rêvait. Mais dès leur arrivée en Bretagne, elle doit se rendre à l’évidence : la malchance la poursuit. La longère que ses grands-parents lui ont laissée en héritage est insalubre et elle se voit contrainte d’accepter l’hospitalité de Gwendal, son nouveau voisin, le temps de trouver une solution. Une proposition très aimable, qui la laisse pourtant mal à l’aise et incertaine. Car, hantée par son douloureux passé, comment pourrait-elle faire de nouveau confiance à un homme ?

Mon avis

Ce n'est pas dans mon habitude de lire des romances mais de temps en temps ça ne fait pas de mal surtout quand c'est bien écrit et c'est le cas ici.
Je me suis attachée à Steredenn, c'est une femme blessée qui arrive avec ses enfants en Bretagne, elle est hantée par un passé douloureux.
Steredenn est une femme courageuse mais elle garde des séquelles de sa vie d'avant son arrivée dans son nouvel environnement.
Et puis il y a Gwendal ... quelle sera leur histoire ?

mercredi 10 avril 2019

Mon ombre assassine - Estelle Tharreau

Quatrième de couverture

En attendant son jugement, du fond de sa cellule, Nadège Solignac, une institutrice aimée et estimée, livre sa confession. Celle d'une enfant ignorée, seule avec ses peurs. Celle d'une femme manipulatrice et cynique. Celle d'une tueuse en série froide et méthodique. Un être polymorphe. Un visage que vous croisez chaque jour sans le voir. Une ombre. Une ombre assassine.

Mon avis

Une lecture qui fait froid dans le dos. Au fil de la lecture on lit comment et pourquoi Nadège Solignac est devenue une tueuse en série, on voit son cheminement, ses pensées.
Une lecture qui laisse un goût amer ...un petit avis mais ce livre est néanmoins un coup de coeur

mercredi 3 avril 2019

Débolis Héyavé - Anaïs W.

Quatrième de couverture

"Moi, c’est Débolis. À 16 ans, je n’ai jamais connu ma mère et j’ai été abandonné par mon père du jour au lendemain. Pour ne pas être consumé par la colère, j’ai finalement trouvé refuge dans la spiritualité et le style hippie : être positif, aller à l’essentiel et ne pas me soucier de l’avis des autres, faisait partie de mes nouveaux principes. Bien protégé derrière mes dreadlocks et mes ponchos, je me suis efforcé de me reconstruire...
C’était sans compter sur l’arrivée de William, un rockeur hyperactif, qui s’est soudain pris de passion pour moi et s’est donné pour mission de me faire craquer. J’ai résisté aux provocations, aux critiques tant bien que mal… frôlant parfois le dérapage.
Puis William a alors abattu sa dernière carte en me lançant un défi : deux jours pour échanger notre style et me prouver que j’étais sur la mauvaise voie. Je n’ai pas réalisé l’importance de ma décision quand j’ai accepté… ou peut-être trop tard."

Mon avis

Quelle jolie histoire ... Je me suis attachée à Débolis qui comme tout ado ressent parfois des sentiments contradictoires mais lui a une bonne raison à ça, c'est un adolescent blessé par la vie, qui essaye de se protéger comme il peut et on comprend pourquoi, il n'a jamais connu sa mère et son père l'abandonne à l'âge de 16 ans chez ses grands-parents, il a donc toutes les bonnes raisons pour avoir besoin de se protéger des autres, il le fera à sa manière mais est-ce que ça lui sera profitable ?

A cet âge là, tout peut arriver, il peut baisser les bras et laisser la colère l'envahir ou se battre et avancer coûte que coûte et se reconstruire ...

Chez les adolescents, le paraître cache bien souvent des fêlures, que cache donc ses dreadlocks et ses ponchos ? Je vous laisse le découvrir en lisant ce roman assez court que j'ai beaucoup aimé.


"Dans la colère tout fini par mourir, l'amour, la joie et parfois même l'envie de vivre ..."



mercredi 27 mars 2019

Le voyage d'une seconde - Nour Kiahara

Quatrième de couverture

Paraplégique depuis un an, Georges est sur le point de décéder dans son lit auprès de sa femme Catherine et sa petite fille, Edna. Après quatre-vingts années de vie, il le sait, c’est maintenant qu’il va la quitter. Pourtant, après avoir fermé les yeux, il se retrouve quelques instants plus tard dans son salon, confortablement assis dans son fauteuil. Et le plus étonnant… C’est qu’il a retrouvé l’usage de ses jambes ! S’ensuit alors un long voyage à travers le temps, à travers sa mémoire, et à travers des bonds dans le passé qu’il ne contrôle pas. Là où d’autres personnes profiteraient de ce phénomène pour assouvir des fantasmes illégaux, Georges, lui, sait très bien à quoi il va dédier sa nouvelle vie. Retrouver le Fugace. Le célèbre tueur en série qui a assassiné sa fille, Tyana, en 1988 et qui ne cesse de sévir encore aujourd’hui. Au-delà des vérités douloureuses qu’il s’apprête à découvrir et des rencontres fortuites, Georges fera une bien triste constatation. Vivre à l’envers implique de retrouver certains êtres chers, mais aussi… D’en dire adieu à d’autres. S’est-il préparé ? EXTRAIT : "Imagine un instant, que le ciel nous offre la chance à tous, de revivre certains passages marquants de notre vie à l’envers, quelques secondes avant de mourir. Un phénomène mystique dont aucun vivant n’en connait l’existence. Ça nous permettrait d’avoir des réponses, ou de se poser plus de questions, de laver nos péchés ou d’en commettre davantage. Et après tout ça, on disparaîtrait pour de bon. Personne ne serait puni pour ses manquements ou récompensé de ses bonnes actions. On part avec notre propre histoire, voilà et puis c’est tout" Un Thriller fantastique haletant, non dénué d'humour, et qui vous emmènera dans les endroits les plus profonds des déboires de l'être humain.

Mon avis

Livre lu en 2017 et je viens de retrouver mon petit avis

L'histoire est originale mais je me suis un peu ennuyée.

On passe d'une année à l'autre sans vraiment s'attacher à Georges et à ce qu'il vit. J'aurais aimé avoir plus d'empathie pour ce personnage, ressentir un peu plus sa peine.

Chaque chapitre correspond à un saut dans le temps, j'aurais dû lire ce livre en vivant moi même ces sauts mais je n'ai pas réussi à le faire, ça m'a plus perturbée qu'autre chose. Georges agit comme si il pouvait changer le passé mais comme tout le monde il ne le peut pas, ses actions m'ont donc semblé inutiles alors j'ai n'ai pas accroché 

mercredi 20 mars 2019

Et un jour disparaitre - Frédérique Hoy

Quatrième de couverture

Depuis cet hiver 2010, les Verley tentent de survivre à la disparition de leur fille cadette. Si Agathe en particulier ne peut s’y résoudre, c’est qu’on n’a jamais retrouvé le corps de Juliette. Et alors que tout le monde l’encourage sur le chemin du deuil, sa rencontre passionnelle avec un homme plus qu’énigmatique va raviver le souvenir et l’obsession dans son cœur. C’est en tissant des liens avec le passé qu’elle finira par comprendre l’effroyable destin de Juliette. Ce thriller psychologique qui répète l’écho lointain et persistant d’une souffrance familiale, monte en puissance jusqu'à son dénouement saisissant. Frédérique Hoy est née en 1978, elle est diplômée de Lettres Classiques et vit dans les Yvelines en région parisienne.

Mon avis

Livre lu il y a plus d'un an mais je viens de tomber sur l'avis que j'avais écris à l'époque, il est très court.

C'est un roman bien écrit, je regrette seulement que la solution arrive trop rapidement dans le roman, très vite on se doute de la fin, c'est dommage, j'aurais préféré que le suspense monte crescendo ...

mercredi 13 mars 2019

L'enjeu - Wendall Utroi

Quatrième de couverture

Élisabeth, femme sensible, se réveille droguée et à moitié nue dans un entrepôt en ruine, froid et humide. Elle va y découvrir trois autres personnes : José, jeune caïd de banlieue, Mary infirmière et Karl militaire en retraite. Pourquoi eux ? Qui est derrière tout ça ? Comment sont-ils arrivés là ? Mais surtout dans quel but ? Prisonnière de cet endroit et de ses peurs, elle va devoir trouver des réponses.

Mon avis

Oooooh, j'ai beaucoup aimé. Pas un moment d'ennui, je me suis attachée à Elisabeth, vous savez j'aime les femmes fortes et malgré les apparences c'en est une.

Tous les personnages sont bien travaillés, pour certains j'aurais aimé les protéger, pour d'autres j'aurais été moins sympathique. Je me suis laissée prendre au jeu, je voulais savoir ce qui allait arriver à Elisabeth, avec elle j'ai eu peur, j'ai eu froid, j'ai essayé de démêler le pourquoi du comment ... 

J'ai entrevue à un certain moment les raisons de son emprisonnement, non pas les raisons mais qui se cache derrière tout ça mais tout est tellement bien ficelé que ça ne m'a absolument pas gêné car ça n'a été qu'une étincelle de solution, la suite de l'histoire m'a envoûtée alors j'ai un peu oublié d'autant que la fin réserve encore des surprises en plus cette fin est très jolie, un livre que je vous recommande


mercredi 6 mars 2019

L'erreur - Susi Fox

Quatrième de couverture

Le pire est arrivé. Mais personne ne vous croit.

Sasha a toujours voulu un bébé.

Sa grossesse se déroule à merveille, jusqu'au jour où elle se retrouve à l'hôpital pour subir une césarienne d'urgence. À son réveil, elle demande à voir son enfant. Alors qu'elle s'attend à vivre un moment magique, Sasha plonge dans un cauchemar bien réel. Le nourrisson qu'on lui amène n'est pas le sien.

La jeune mère n'a aucun doute, même si personne ne la croit. Ni les infirmières qui évitent ses questions, ni son mari qui essaie de la convaincre d'accepter cet enfant.

Seule sa meilleure amie, pourtant loin, semble lui faire confiance.

Pour tous, Sasha souffre d'un stress lié aux circonstances de la naissance. Mais ce serait oublier combien l'instinct d'une mère est profondément ancré en elle, en dépit des apparences.

Si le bébé devant elle n'est pas le sien, où est passé son enfant ? Et qui a pu faire cette erreur ?

Mon avis

 Je n'ai pas vraiment accrochée à l'histoire ... Ce qui arrive à Sasha est dramatique mais en fait je n'ai pas réussi à m'attacher à elle, à avoir de la compassion pour elle sans doute à cause d'une part de trop de descriptions à mon goût et d'autre part surtout à cause du manque de suspense au fil de l'histoire, j'étais quasiment sure de mon intuition, quelques révélations au cours de l'histoire n'ont pas été suffisants pour que je sois curieuse de connaître la fin ... dommage

mercredi 27 février 2019

Un fils parfait - Mathieu Menegaux

Quatrième de couverture

Quand on épouse le prince charmant, beau et brillant, qu'on a avec lui deux petites filles adorables, comment imaginer un seul instant que le pire puisse arriver ? Qu'il a menti sur tout, tout le temps ? Qu'il va falloir se résoudre à affronter celui qu'on a tant aimé dans une lutte sans merci ?

Mon avis

Ce roman est une lettre que Daphné envoie à sa belle-mère, une lettre où elle raconte sa vie avec ce fils parfait, de sa rencontre avec lui, de sa vie d'épouse puis de maman, elle parle de ce qui s'est passé, de ce qu'elle a vécu, de ce qu'a vécu ses petites filles, de comment était son mari, de ses doutes, de ses espoirs, de son amour, de sa culpabilité et de l'injustice de certaines lois de toute l'horreur de la machine judiciaire ...  

Je n'ai pu lâcher ce livre, cette histoire est glaçante, durant ma lecture mon pouls bat à 100 à l'heure, j'aimerai lire beaucoup plus vite, je suis dans le même état d'esprit que Daphné (l'épouse du prince charmant (Maxime) et maman des deux petites filles adorables). Tout comme elle j'ai ressenti qu'il y avait urgence ! urgence de connaître la suite, urgence de savoir comment cette horrible histoire va se terminer, urgence, purée fallait que ça bouge, qu'une solution soit trouvée à tout prix !  .... Ceci n'est absolument pas un conte de fée ni un roman d'amour bien au contraire tout du long on se prend des uppercuts.

Les premiers frissons que j'ai ressenti sont venus de cette phrase "Ne me laisse pas Maman, le loup vient quand tu n’es pas là." et il y en a eu d'autres par la suite, c'est tellement aberrant ce qui arrive à Daphné, je n'ai pu que me mettre à sa place et j'ai vécu son histoire avec colère face à l’inacceptable , à l'angoisse de cette mère qui veut protéger ses enfants .... quel cauchemar !

Et quelle fin !!! Mais quelle claque !!! Déjà lors de ma lecture des frissons ont parcouru mon corps mais ils ont été présents du début à la fin du tout dernier chapitre.

Je vous conseille ce livre, je lirai d'autres titres de cet auteur c'est certain !

Je vous écris de Téhéran - Delphine Minoui

Quatrième de couverture

Sous la forme d'une lettre posthume à son grand-père, Delphine Minoui, journaliste franco-iranienne, raconte ses années passées à Téhéran, de 1997 à 2009. Elle porte un regard neuf sur son pays d'origine, tiraillé entre ouverture et repli. À ses côtés, on s'infiltre dans les soirées interdites, on pénètre dans l'intimité des mollahs et des miliciens bassidjis, on suit les espoirs et les déceptions du peuple...

Mon avis

Après avoir lu "Les passeurs de livres de Daraya" que j'ai beaucoup aimé, j'ai voulu continuer à découvrir cette auteure ...et découvrir une autre culture, d'autres coutumes ..

et bien, vraiment j'aime beaucoup sa façon de raconter, de décrire la vie des citoyens d'Iran, c'est très intéressant en plus comme au premier livre que j'ai lu on s'attache très vite à tous les personnages qu'elle rencontre ...

C'est très intéressant d'avoir un autre regard sur l'Iran, sur sa jeunesse, sur sa religion, sur leurs dirigeants et leur manière de fonctionner, sur la population en général, ceux qui sont intégristes et ceux qui ne le sont pas, ça permet d'avoir une autre vue que celle que l'on veut bien nous montrer aux informations, de voir l'Iran de l'intérieur et de comprendre certains de leur choix, même la bombe atomique.

Je ne regrette absolument pas cette lecture pourtant encore une fois ce n'est pas le genre que je lis habituellement mais ce genre de récit m'ouvre l'esprit et ce que j'aperçois n'est pas forcément aussi noir que ce que l'on veut bien nous faire croire ....


mercredi 20 février 2019

Le douzième chapitre - Jérôme Loubry

Quatrième de couverture

Les souvenirs sont parfois meurtriers
 
Été 1986. David et Samuel ont 12 ans. Comme chaque année, ils séjournent au bord de l’océan, dans le centre de vacances appartenant à l’employeur de leurs parents. Ils font la connaissance de Julie, une fillette de leur âge, et les trois enfants deviennent inséparables.  Mais une ombre plane sur la station balnéaire et les adultes deviennent de plus en plus mystérieux et taciturnes. Puis alors que la semaine se termine, Julie disparaît.
30 ans plus tard, David est devenu écrivain, Samuel est son éditeur. Depuis le drame, ils n’ont jamais reparlé de Julie. Un jour, chacun reçoit une enveloppe. À l’intérieur, un manuscrit énigmatique relate les évènements de cet été tragique, apportant un tout nouvel éclairage sur l’affaire.

Mon avis

J'ai bien aimé ce roman malgré quelques longueurs, un peu trop de description pour moi. Je me suis malgré tout attachée aux personnages surtout à David, Samuel et Julie et j'ai voulu connaître leur histoire.