lundi 2 mai 2022

Dans les brumes de capelans - Olivier Norek

Quatrième de couverture 

Une île de l'Atlantique, battue par les vents, le brouillard et la neige... 

 Un flic qui a disparu depuis six ans et dont les nouvelles missions sont classées secret défense... 

Sa résidence surveillée, forteresse imprenable protégée par des vitres pare-balles... 

La jeune femme qu'il y garde enfermée... 

Et le monstre qui les traque. 

Mon avis

Quel bonheur de retrouver le capitaine Coste, il m'avait manqué. Je ne vous cache pas c'est un coup de coeur, ce fut un pur bonheur à lire malgré l'histoire.

L'histoire vite fait : Une jeune fille, Anna est retrouvée 10 ans après sa disparition avec elle une autre enfant disparue tuée par un tueur en série. Anna est la seule à pouvoir donner des renseignements sur l'assassin c'est pour ça qu'elle est envoyée auprès du capitaine Coste dans sa résidence surveillée mais après ce qu'il lui est arrivé dans "surtensions" à savoir la perte d'un de ses co-équipiers est-il vraiment prêt à prendre en charge Anna ? Est-il apte à suivre les ordres de ses supérieurs ?

J'ai adoré découvrir l'endroit, Saint-Pierre qui est une petite île française à l'est du Canada et au sud au sud de Terre-Neuve. j'ai adoré les descriptions des phénomènes météorologiques de l'endroit, c'est clair, j'y étais, je visualisais tout, quel dépaysement beaucoup plus joli que le 9-3 ... 

J'ai aimé l'ambiance de cette île mais j'ai surtout aimé retrouver le capitaine, plus blessé que jamais, j'ai beaucoup d'affection pour lui ...

A chaque chapitre que je lisais, je reposais mon livre en me disant  : "non je ne veux pas que ça se termine"

Je suis triste d'apprendre qu'il va falloir attendre 3 ans pour le retrouver, Olivier Norek a dit lors d'une interview que dans le livre il y avait une question qui était posée deux fois et que ça donnait une idée du thème du cinquième tome ... je ne l'ai pas trouvée ... 

Sous terre - James Delargy

Quatrième de couverture 

Comme beaucoup de familles, les Maguire rêvent de quitter la ville pour un retour à la nature. Kallayee semble être l’endroit idéal : abandonné depuis longtemps, l’ancien village minier promet d’être paisible. Mais sous l’écrasante chaleur du désert australien, leurs espoirs se dissipent. Des lumières la nuit, des grondements lointains, des traces de pneus dans la poussière… Autant d’indices qui leur font comprendre qu’ils ne sont pas seuls. Depuis Noël, voilà dix jours que personne ne peut les contacter. La famille a disparu. Emmaline Taylor de la police criminelle mène l’enquête et cherche à comprendre les raisons qui les ont poussés à se réfugier dans un endroit si reculé. Elle devra faire vite : la maison saccagée et le sol taché de sang laissent craindre le pire… 

Mon avis 

 Sans être un coup de cœur, j'ai bien aimé ce thriller tout comme le précédent livre de cet auteur

Ici, on se retrouve avec une famille, le père Lorcan, la mère Naiyana et leur fils Dylan. Ils fuient ? mais quoi ? pourquoi ? On ne le sait pas encore mais on l'apprendra au fil de la lecture, chapitre après chapitre. J'avais hâte de savoir les raisons.

Ils habitent dorénavant un petit village abandonné, loin de tout, imaginez un ancien village après la ruée vers l'or avec des fétus de paille qui roulent dans une chaleur étouffante et en plus la nuit, ils entendent des bruits étranges… sont-ils vraiment seuls ? Puis quelques temps après noel la famille disparaît, que s'est-il passé ?

Emeline Taylor de la police criminelle va mener l'enquête. Chapitre par chapitre on la suit dans ses recherches et en parallèle on suit la vie de cette famille de leur arrivée dans ce coin perdu jusqu'au drame ...

 

Evergreen Island - Heidi Perks

Quatrième de couverture 

Au large des côtes de l’Angleterre, Evergreen Island abrite une petite communauté qui vit isolée du reste du monde. Lorsqu’un corps est déterré dans le jardin de la maison d’enfance de Stella Harvey, la jeune femme est bouleversée. Surtout que vingt-cinq ans auparavant, un soir de tempête, sa famille a mystérieusement fui les lieux… Déterminée à découvrir la vérité, Stella retourne sur l’île, mais elle s’aperçoit rapidement que les insulaires ne sont pas aussi accueillants que dans ses souvenirs, et qu’ils sont prêts à tout pour protéger leurs secrets. 

Mon avis 

Il y a 25 ans, ils se sont enfuit de l’île un jour de tempête, toute la famille, père, mère, Stella, sa sœur et son frère Danny. Quels secrets ont-il laissé sur l’île ? 

Stella avait 11 ans quand ils sont partis et plusieurs années après leur fuite son île lui manque énormément.

De nos jours un corps a été découvert dans un lieu très proche de la maison de Stella et la voilà qui s’interroge sur le pourquoi de leur fuite, connaît-elle toute la vérité ? 

Sur cette île vivait une centaine de personnes, il n'y avait qu'un ferry pour les relier au continent, tout le monde se connaît, ils vivent presque en vase clos. Mais que s'est-il donc passé ?

J'ai pris beaucoup de plaisir à cette lecture, il a été facile de s'attacher à Stella et sa famille. J'ai aimé suivre les questionnements, les rencontres avec les îliens mais qui dit vrai ? qui ment ? et pourquoi ?

J'ai aimé aussi les allers-retours entre le passé avant le départ de la famille de Stella et le présent, ça m'a permis de m'impliquer encore plus dans l'histoire.

L'ambiance est pesante, beaucoup de suspense, je n'ai pas eu le temps de m'ennuyer

La fin est surprenante, je vous laisse la découvrir

mercredi 27 avril 2022

L'enclave - Nicolas Druart

Quatrième de couverture 

Sur l’Enclave, tout a été dit : qu’elle serait une zone blanche perdue dans la vallée du Lot, qu’on y vivrait en parfaite autonomie, qu’une créature y régnerait sans partage… Tout a été dit, mais on préfère se taire. C’est ce à quoi le jeune adjudant-chef Stanislas Sullivan est confronté. À l’inverse de ses collègues de la gendarmerie de Buzac, il n’est pas un enfant du pays. Aussi, quand une de ses affaires, tombée au cœur de l’été, se révèle être un cas de disparitions de pèlerins reliées à l’Enclave, il va devoir ignorer les mises en garde et faire quelques entorses à la procédure. Ignorer les mises en garde, c’est aussi l’option prise par Vanessa, aide médico-psychologique, et Simon, infirmier, venus passer un week-end dans l’Aveyron. Pour ce tandem qui accompagne quatre adolescents aux pathologies variées, c’est une première. Une première aussi, cette sensation de liberté quand ils naviguent sur le Lot. Oubliant pour un temps, et à tort, les chimères menaçantes des locaux… Que cache l’Enclave ? Un monstre digne de légendes ancestrales ou une vérité macabre ? Que trouvera Vanessa en allant chercher de l’aide, une fois l’accident survenu ? Et sur quel obscur passé Stan mettra-t-il la main ? 

Mon avis 

Que dire ? l'histoire, l'enquête, l'horreur, le suspense tout y est dans ce thriller mais je n'ai pas su rentrer dans l'histoire. Pourquoi ? sans doute à cause de trop de descriptions poussées dès le début sur le rôle des soignants, l'infirmier et surtout l'AMP, je suis soignante donc ceci explique sans doute cela. La description de la psychiatrie sans doute nécessaire pour sensibiliser les lecteurs sur le regard biaisé que certains ont sur les malades atteints de troubles psychiatriques m'ont lassée dès le début. Ensuite quelques phrases redondantes comme "elles s'appellerait soit Jade soit Jeanne" quand l'auteur parlait de l'enfant du Chef Stanislas Sullivan, des expressions qui revenaient souvent ... voilà ce qui fait que je n'ai pas accroché aux personnages, dommage pour moi quand l'enquête est vraiment très intéressante et la fin surprenante


vendredi 22 avril 2022

Les douleurs fantômes - Mélissa Da Costa

Quatrième de couverture 

Rosalie, Gabriel, Tim, Anton et Ambre formaient un groupe d'amis soudé jusqu'à ce qu'un drame les éloigne les uns des autres. C'est pourtant un appel au secours qui, cinq ans après, va à nouveau les réunir. Entre silences amers et regrets, ces retrouvailles vont raviver leurs douleurs fantômes et bousculer leurs certitudes : mènent-ils vraiment la vie dont ils rêvaient ? Un rendez-vous à la croisée des chemins qui leur prouvera qu'on peut se perdre de vue, mais pas de coeur... Et qu'il n'est jamais trop tard pour changer de vie et être heureux. 

Mon avis

Ici, on retrouve les personnages du tome précédent "Je revenais des autres" mais 5 ans plus tard sauf pour moi, une journée plus tard j'ai pu enfin les retrouver. Les personnages ont vieilli, sont devenus des adultes, certains sont mariés, ont des enfants, d'autres sont en couple ... Ont-ils réussi à mener la vie dont ils rêvaient ? 

C'est difficile de parler de cette histoire sans dévoiler ce qui se passe dans le premier tome alors je ne vais parler que de mes sentiments, c'est vraiment une très belle histoire voire de très belles histoires. Tout comme le premier tome, beaucoup d'amitié, d'amour, de respect malgré les silences, les disputes, tous les sentiments sont très forts, j'ai vécu avec eux à 100 %, ils vont me manquer ...

J'ai eu parfois les larmes aux yeux, mon coeur qui battaient plus fort, une tendresse infinie pour tous les personnages 

C'était franchement une chouette lecture, un coup de coeur

Je revenais des autres - Melissa Da Costa

Quatrième de couverture 

Philippe a quarante ans, est directeur commercial, marié et père de deux enfants. Ambre a vingt ans, n’est rien et n’a personne. Sauf lui. Quand, submergée par le vide de sa vie, elle essaie de mourir, Philippe l’envoie loin, dans un village de montagne, pour qu’elle se reconstruise, qu’elle apprenne à vivre sans lui. Pour sauver sa famille aussi. Je revenais des autres est l’histoire d’un nouveau départ. Le feuilleton d’un hôtel où vit une bande de saisonniers tous un peu abîmés par la vie. Le récit de leurs amitiés, doutes, colères, rancœurs, amours aussi. Le roman des autres, ceux qu’on laisse entrer dans sa vie, ceux qui nous détruisent mais surtout ceux qui nous guérissent. 

 Mon avis

Ambre est une jeune fille de 20 ans. Après une tentative de suicide, Philippe marié et père de deux enfants et de 20 ans son aîné lui trouve une travail saisonnier à la montagne, le but étant de prendre un nouveau départ.

Ambre fait la connaissance de Tim, Rosalie, Andréa, Anto les saisonniers de l'auberge chacun venant d'un peu partout en France et ailleurs, des profils, des caractères, des psychologies, des  parcours de vie différents mais qui finalement convergent tous vers un seul point que je vous laisse découvrir. Ambre y découvrira beaucoup d'humanité, d'amitié, de respects entre les saisonniers et aussi l'amour ...

C'est drôle pendant ma lecture, je me suis souvent surprise à penser aux personnages comme s'ils étaient mes amis, je me suis inquiétée d'eux, n'est pas une preuve que c'est une très belle histoire ?

lundi 18 avril 2022

Il court, il court, le furet - M.J Arlidge

 


Quatrième de couverture

Southampton, quartier rouge. Le corps d'un homme est découvert. Atrocement mutilé, le cœur arraché. Peu de temps après, un colis est déposé au domicile de la victime. Sur un écrin de journaux, repose... son cœur. Bientôt, un autre corps est retrouvé. Même mise en scène macabre. La peur s'empare de la ville. Pain bénit pour les tabloïds, le tueur en série est bientôt comparé à Jack l'Éventreur. Pourtant, ce ne sont pas les prostituées qui sont visées mais leurs clients. Les victimes, des hommes en apparence bien sous tout rapport, fréquentaient tous en secret les bas-fonds de la ville. Le commandant Helen Grace est chargée de l'enquête. Le tueur est déchaîné. À elle de l'arrêter avant qu'il ne frappe de nouveau.

Mon avis

Comme prévu on retrouve dans ce second tome le lieutenant Helen Grace ainsi que Charly et ce qui reste de l'équipe.

Plusieurs enquêtes dont le principal avec un homme retrouvé mort dans un lieu abandonné, il lui manque un organe.

Helen Grace de son côté suit une personne en secret, pourquoi, qu'est ce que ça cache ?

C'est donc le 2ème livre que je lis de cet auteur, je n'arrive toujours pas à m'attacher au lieutenant Helen Grace, je reste cependant curieuse de son évolution, si tant est qu'elle évolue au fi des histoires parce que là ce n'est pas mon impression, je trouve que la trame est la même que le précédent tome, des meurtres en série dans les bas fonds et enquêtes sans vraiment de surprise. 

J'ai eu le même sentiment qu'au premier, à savoir : quand est-ce que ça se termine ? L'enquête n'est pas inintéressante mais que c'est long ... long .... long ...

Peindre la pluie en couleur - Aurélie Tramier


Quatrième de couverture

Morgane est une directrice de crèche solitaire et revêche qui ne supporte plus les enfants. À trente-cinq ans, elle vit dans le rêve de racheter une pension pour chiens. Tout vole en éclats lorsque sa sœur meurt dans un accident de voiture, lui laissant ses deux enfants en héritage. L’arrivée d’Eliott, dix ans, et de Léa, six ans, bouscule son quotidien maniaque et fait ressurgir un passé douloureusement enfoui.

Mon avis

Morgane est directrice de crèche, elle vit accompagnée de son chien, n'a pas de mari ni d'enfant, d'ailleurs elle a fait le choix que ce serait ça sa vie.

Un jour, sa soeur meurt et lui confie sur son testament la garde de ses deux enfants, Elliot 10 ans et Léa 6 ans. Morgane n'est absolument pas préparée à ça, au delà de sa propre douleur face au drame de la perte de sa soeur, elle va devoir s'occuper à plein temps de son neveu et de sa nièce.

J'ai aimé cette lecture où plusieurs thèmes sont abordés : le deuil vécu par les enfants et les adultes parfois de manières bien différentes, la tolérance vis à vis de ce que l'on ne connait pas, le rapport mère/fille, ne pas se fier aux apparences ...

Cette histoire a réussi à me tirer quelques larmes parce que dans ces histoires on se retrouve parfois un peu dedans. Les émotions sont passées c'est ce que j'attends d'un livre, belle découverte, je ne connaissais pas l'auteure.

dimanche 17 avril 2022

Les eaux noires - Estelle Tharreau

Quatrième de couverture 

Lorsque les eaux noires recrachent le corps de la fille de Joséfa, personne ne peut imaginer la descente aux enfers qui attend les habitants de la Baie des Naufragés. L'assassin restant introuvable, à l'abri des petits secrets et des grands vices, une mécanique de malheur va alors tout balayer sur son passage… Les révélations d'un corbeau, la détresse d'une mère et le cynisme d'un flic alimenteront l'engrenage de la rumeur, de la suspicion et de la haine. Joséfa réussira-t-elle à survivre à la vérité ? 

 Mon avis

Une enfant assassinée, Josefa, la mère en deuil qui n'a de cesse de trouver l'assassin de sa fille.

Mais l'enquête s'enlise, Josefa dans sa détresse suspecte certains voisins, amis, beaucoup de suspicions mais qui à fait quoi ? qui détient des secrets ? Au fil du temps elle sera mis au ban de la société, ses collègues, ses voisins. Les agissements de Josefa sont ceux d'une mère dévastée et on souffre avec elle.

Le suspense est toujours présent, beaucoup de rebondissements, pas un moment d'ennui.

Une histoire de rumeurs, de jalousie et avec Josefa on en vient à suspecter tout le monde ?
 

Respire - Niko Tackian

Quatrième de couverture 

Le sable très blanc, l’océan turquoise. Voici ce que découvre Yohan à son réveil. Un endroit paradisiaque où il va entamer une nouvelle vie. Avoir une deuxième chance d’être heureux. Pour arriver sur cette île inconnue, il a signé avec une mystérieuse société qui promettait de le faire disparaître et d’effacer toute trace de son passé. Les premiers jours, Yohan savoure son insouciance retrouvée. Même si peu à peu, un sentiment d’étrangeté le gagne. L’île héberge une dizaine d’habitants plus énigmatiques les uns que les autres. Pourtant les maisons abandonnées, les échoppes désertes dans les rues balayées par le vent, laissent penser qu’un jour ils ont été bien plus nombreux. Où sont passés les autres ? Yohan veut comprendre. Mais jamais il n’aurait dû chercher à voir l’envers du décor. Car c’est bien connu, la connaissance fait voler en éclats le Paradis... 

Mon avis 

Pour arriver sur cette île inconnue, Yohan a signé avec une mystérieuse société qui promettait de le faire disparaître et d'effacer toute trace de son passé. 

Tout semble paradisiaque mais est-ce vraiment le cas ?

Peu à peu, il va rencontrer les autres habitants de l'île et d'étranges phénomènes vont avoir lieu sans compter cette impression d'être continuellement épié.

Un huis clos prenant , je me suis attachée aux personnages et me suis retrouvée plusieurs fois en apnée .... Respire ...


 

mardi 12 avril 2022

Am stram gram - M.J Arlidge

Quatrième de couverture 

 Deux victimes prises au piège. Une seule issue : tuer ou être tué 

Deux jeunes gens sont enlevés et séquestrés au fond d'une piscine vide dont il est impossible de s'échapper. À côté d'eux, un pistolet chargé d'une unique balle et un téléphone portable avec suffisamment de batterie pour délivrer un terrible message : " Vous devez tuer pour vivre. " Les jours passent, la faim et la soif s'intensifient, l'angoisse monte. Jusqu'à l'issue fatale. 

Les enlèvements se répètent. Ce sont les crimes les plus pervers auxquels le commandant Helen Grace ait été confrontée. Si elle n'avait pas parlé avec les survivants traumatisés, elle ne pourrait pas y croire. 

Helen connaît les côtés sombres de la nature humaine, y compris la sienne ; pourtant, cette affaire et ces victimes apparemment sans lien entre elles la laissent perplexe. Rien ne sera plus terrifiant que la vérité. 

Mon avis

Je suis passée plusieurs fois devant ce livre sans jamais me laisser tenter, mais un ami m'a dit apprécier cette lecture alors j'ai satisfait ma curiosité

Am Stram Gram est le premier livre d'une longue série avec pour enquêtrice Helen Grace, j'aime assez suivre l'évolution des personnages alors je lirai le second pour voir où cela mène.

L'enquête est ici intéressante, des crimes particuliers enfin si on peut appeler ça des crimes, l'une des deux personnes kidnappée doit tuer l'autre pour survivre.

Le profil d'Helen Grace, l'enquêtrice est intéressant, je me suis posée beaucoup de questions quant à son caractère, son profil psychologique mais pour l'instant je n'ai pas encore réussi à l'apprécier comme personnage, elle a des côtés sombres mais pourquoi, ça suffit à attiser ma curiosité.

J'ai trouvé malgré tout l'histoire un peu longue, alors je n'ai pas ressenti d'ennui pendant ma lecture mais un peu de lassitude avec l'envie d'arriver à la fin