dimanche 3 mai 2020

L'homme de la plaine du Nord - Sonha Delzongle





Quatrième de couverture

De retour à New York, la célèbre profileuse Hanah Baxter espérait reprendre le cours d’une vie normale, ou presque... Mais on n’échappe pas à son destin, encore moins à son passé, et celui d’Hanah est peuplé de démons. Baxter fait l’objet d’un mandat d’arrêt international, accusée d’un meurtre commis vingt ans auparavant, celui de son mentor, Anton Vifkin.
Rapatriée en Belgique, Hanah accepte de collaborer avec le commissaire Peeters, chargé de rouvrir l’enquête. La découverte d’un homme dévoré par des pit-bulls en pleine forêt de Seignes les lance sur la piste d’un manoir qui semble étrangement familier à Baxter. Elle est déjà venue ici, du temps de Vifkin.
Tandis qu’Hanah et Peeters se débattent en plein mystère, quelqu’un les guette. Un tueur redoutable, à qui il reste une dernière balle passée à l’or fin, la balle qui aurait dû atteindre Hanah vingt ans plus tôt...

Mon avis

J'ai beaucoup aimé cette lecture, sans doute un peu gâchée par ce qui se passe actuellement, j'ai dû le lire en plusieurs fois n'ayant pas la concentration nécessaire pour lire longtemps malgré l'envie d'en savoir toujours un peu plus sur les avancées de l'enquête ...
J'ai été super contente de retrouver Hanah Baxter, je l'aime beaucoup, hélas c'est sa dernière enquête, je suis triste.



mardi 21 avril 2020

Jeu de dames - Nicolas Druart

Quatrième de couverture

Toulouse, un meurtre, trois témoins. ​Que seriez-vous prêt à faire pour rester en vie ?

​Toulouse. Une sortie de périphérique.

Un meurtre. Trois témoins.

Le lendemain, un SMS sur leur smartphone : " je sais ce que vous avez vu ".

Dans une ville traumatisée par un tueur en série surnommé Baba-Yaga, trois individus que tout oppose vont être aspirés dans un stratagème macabre, un jeu de piste qui va les pousser dans leurs retranchements et révéler leur vraie nature.

Mon avis

Intrigue intéressante, ambiance angoissante j'ai sauté quelques passages que je trouvais trop longs avec trop de descriptions mais cela est peut être dû à l'époque que nous vivons actuellement. J'avais beaucoup beaucoup aimé son livre précédent mais là j'ai un peu de mal à me plonger totalement dans ma lecture.
Livre lu pendant le confinement mon avis est un peu biaisé du coup vu que mon attention n'était pas tout à fait tournée sur ma lecture.

mercredi 18 mars 2020

Entre gris clair et gris foncé - Cetro

Quatrième de couverture

Il était une fois...
S'il s'agissait d'un conte, ce serait alors un conte de faits.
Damien et Adrien, enfants de la presqu'île, évoluent dans un milieu social défavorisé.
Entre misère et absence parentale, ils tenteront de mettre un peu de couleur sur une vie de grisaille.

Mon avis



mercredi 11 mars 2020

Nuit blanche - Nicolas Druart

Quatrième de couverture

Saint-Florentin-sur-Lot, 3 200 habitants coincés sur un isthme encadré par le Lot. La ville la plus isolée du département. Un marché, quelques troquets, la passion pour le rugby, les quelques commerces nécessaires et l'hôpital, le grand oublié du plan de délocalisation. Cet hôpital, c'est l'enfer de Julie, une interne en médecine qui y travaille depuis quelques mois. Ce soir-là, veille de week-end prolongé, elle est encore de garde. Tandis que la météo vire au Jugement dernier, les gendarmes amènent un patient transféré de l'hôpital psychiatrique. Atteint de malaria, il est plongé dans le coma depuis des mois, mais reste dangereux. L'eau monte, la nature se déchaîne, les morts et catastrophes inexplicables se multiplient dans l'hôpital. La nuit s'annonce longue, très longue...

Mon avis

 Que dire ? J'ai été hypnotisée par cette lecture, impossible de lâcher mon livre tant j'étais plongée dedans et qu'à chaque fin de chapitre je ne pouvais faire autrement que de lire la suite.
Nuit blanche, cette nuit l'a été aussi pour moi, blanche :-) enfin presque, lecture terminée à 4 heures du matin fort heureusement je ne travaillais pas aujourd'hui.

L'histoire se passe dans un milieu que je connais bien, très bien même : l'hôpital. Je n'ai eu alors aucun problème pour me projeter au coeur de la scène. Les locaux, je les voyais clairement (pour les copines pour moi c'était Calmette, ses longs couloirs froids aux couleurs vieillissantes mais en encore plus délabré si c'est possible). J'étais avec les soignants quand ils traversaient les couloirs lugubres de leur hôpital la nuit (c'est toujours lugubre les hôpitaux la nuit, il y a tellement de personnes qui souffrent ou qui sont morts dans ces établissements) Déjà en temps normal c'est angoissant l'hôpital la nuit mais là avec la tempête qui fait rage, le fait qu'ils cumulent tous leur journée de travail avec la nuit vu que la relève n'a pas pu arriver jusqu'à l'hôpital, la panne d'internet, du réseau téléphonique etc, les voilà complètement livrés à eux mêmes. En plus pour ne rien arranger aux choses un patient de provenance d'un UMD (Unité pour Malades Difficiles) est entré cet après midi accompagné par la police alors qu'il est dans le coma. Son état n'empêche pas les soignants de se sentir mal à l'aise lorsqu'ils sont dans sa chambre. Des évènements vont se succéder mais je ne vous en dirai pas plus ...

Ce huis clos se compose de 2 infirmières (Malee, ancienne dans le service, pas très sympathique et Chloé, jeune diplômée, pas très sure d'elle et très émotive, 2 aides-soignants (Noémie, gothique, un peu bizarre, à fleur de peau,  Yazid, le bon AS, à l'écoute des patients, attentionné envers ses collègues) et une interne (Julie, que j'ai trouvée un peu sèche et pas très sympathique). Ce huis clos est parfait pour nous tenir en haleine.

Qui dit hôpital dit patient alors bien sur dans tout ce chaos, j'ai pensé aussi à eux ça a rajouté une couche de suspense et d'angoisse pour moi parce qu'il fallait qu'eux ne se rendent compte de rien, les soins devaient continuer quoi qu'il arrive.


J'ai été bluffé par les descriptions de métiers, certaines exactitudes dans la façon de travailler de chacun, des trucs que seul un soignant peut savoir ... et puis j'apprends qu'en fait l'auteur est lui même infirmier et ben voilà tout s'explique :-) et j'en profite pour remercier l'auteur pour la description du travail d'aide-soignant 😍


Vraiment c'est une lecture que je vous conseille, il y a beaucoup de rebondissements et le twist final est génial, j'ai terminé le livre avec des frissons sur les bras ....

Cet auteur a écrit un autre livre, je sens bien qu'un jour je le lirai ...

Le voisin d'en face - Sébastien Theveny

Quatrième de couverture

Quand la curiosité est vraiment un vilain défaut…
Paris, Lyon, Alicante. Une série de crimes méthodiques, au modus operandi similaire.Un suspect bien sous tous rapports, au passé lourd d’une blessure jamais refermée.Louise, derrière la fenêtre de son appartement de Montmartre ou la vitrine de la librairie où elle travaille, s’éprend d’un inconnu au charme fou.Bientôt, des coïncidences troublantes et des mensonges, l’incitent à voir en lui le coupable des meurtres mentionnés dans la presse. Louise regrettera-t-elle d’avoir espionné son voisin d’en face ?

Mon avis

Je n'ai pas été emballée par l'histoire ce ne sera donc pas un coup de coeur, le début était prometteur pourtant, ce désamour peut être à cause du caractère de Louise, j'aurai je pense préféré l'histoire si elle avait été une femme forte ...

 


mercredi 4 mars 2020

Le nombre 77 - Alexis Arend

Quatrième de couverture

Une malédiction peut-elle se perpétuer durant des millénaires ?

Alors qu’il pensait être parvenu à retrouver un semblant de vie paisible après la perte tragique de sa fille, Terence Dale, barman ordinaire d’une petite ville perdue de l’Arizona, voit son existence basculer le jour où lui parvient une mystérieuse lettre.
Une lettre ne comportant que le logo d’une île étrange et un nombre, le nombre 77.

Désormais hanté par ce nombre, Terence devient la proie d’hallucinations effroyables et de terrifiants chuchotements dans l’obscurité. Nuit après nuit, cauchemar après cauchemar, l’île l’appelle…

Peut-on échapper à la folie en plongeant tête baissée dans les ténèbres ? 

Mon avis

Je ne lis jamais les quatrièmes de couverture surtout quand j'aime ce qu'écrit l'auteur. Je n'ai donc pas lu non plus celle-ci et j'aurais peut être dû pendant une bonne partie de ma lecture je n'avais qu'une peur c'était que cela soit un livre d'horreur, ouf, ça n'a pas été le cas

mercredi 26 février 2020

Mama Finger - Wendall Utroi

Quatrième de couverture


1936, au sud de la Louisiane. Qui est Mama Finger ? Une guérisseuse pour certains, une sorcière pour d’autres. Cette dame noire sans âge coule des jours paisibles dans une cabane au cœur du bayou. Quand les époux Larive, qui vivent non loin de là, travaillent, mama s'occupe de leur fils de 9 ans, lui fait découvrir un monde captivant. Mais, dans l'ombre des Noirs américains, le bruit des chaînes résonne encore. Est-il bon de parler aux esprits, là où règne la folie des Blancs, la ségrégation et les fantômes du Ku Klux Klan ?

Une histoire puissante, tragique et envoûtante, qui vous mènera là où jamais vous n’auriez cru aller !

Mon avis

Voilà un auteur qui ne m'a jamais déçue par ses écrits et celui là ne déroge pas à la règle.
Je me suis vraiment attachée à Harry ce petit garçon noir que l'on va suivre tout au long de l'histoire. 
Cette histoire parle d'amour, d'amitié, de racisme, d'entraide, d'injustice ...
Je n'en dirai pas plus parce que ça fait un petit moment que j'ai lu le livre et je n'ai pas écrit tout de suite mon petit avis, un petit moment à vide, plus moyen de mettre des mots sur mes ressentis, en tout cas c'est un coup de coeur

mercredi 19 février 2020

La couleur du testament - Cédric Charles Antoine

Quatrième de couverture

La mort est parfois comme un rideau qui s’ouvre sans retenue sur l’Histoire !

Alexandre, en plein deuil de ses parents, reçoit un pli cacheté. Une étrange photo découpée dans un journal datant de 1975 accompagne une lettre anonyme qui remet en cause l’intégrité morale de son père et de sa mère, décédés.

Ce fils unique, interprète indépendant à Paris, décidera avec l’assentiment de sa femme d’enquêter sur ces mystérieux indices. Le passé obscur des défunts, ignoré par l’ensemble de la famille depuis plus de 40 ans, ressurgira aux confins de l’Europe. La vérité se dévoilera au gré de rencontres humaines stupéfiantes.

Un roman dramatique polarisé sur deux époques, deux portraits, au cœur d’un univers méconnu. Une ville empreinte aux déchirures du temps, posée sur la Baltique, sera le théâtre d’une immersion historique ponctuée d’émotions et de suspense.
Mon avis

J'ai aimé cette lecture, j'ai aimé le dépaysement, j'ai aimé ce retour en arrière avec les évènements historiques qui ont eu lieu dans cette Russie.
Je me suis attachée aux personnages, j'ai été intéressée par la découverte de leurs conditions de vie, c'est très bien raconté.
Pour la fin, pas de suspense pour moi, j'ai deviné très vite mais là n'est pas le plus important, le plus important c'est cette découverte de l'ancienne URSS des années 1970 à nos jours.

mardi 31 décembre 2019

Le top 3 à ma façon année 2019

💖💖💖💖💖💖 = méga coup de cœur (le premier de tous les coups de cœur) va falloir faire fort pour détrôner "Entre deux mondes" d'Olivier Norek

Première marche = coup de cœur

Deuxième marche = manque juste une toute petite bricole pour que ce soit un coup de cœur

Troisième marche = J'ai aimé, j'ai passé un bon moment



Première marche = coup de cœur

Un fils parfait - Mathieu Menegaux
La prunelle de ses yeux - Ingrid Desjours
Je vous écris de Téhéran - Delphine Minoui
L'enjeu - Wendall Utroi
Mon ombre assassine - Estelle Tharreau
Marie Stuart - Stephan Zweig
L'instant - Ludivine Delaune
L'instant d'après - Ludivine Delaune
L'étrange cohérence du sablier - Tristan Marco 
Une évidence - Agnès Martin-Lugand



Deuxième marche

L'aube sera grandiose - Anne Laure Bondoux
Le douzième chapitre - Jérome Loubry
Une renaissance - Rose Morvan
Débolis Héyavé - Anaïs W.
Je tue les enfants français dans les jardins - Marie Neuser
Mon père - Grégoire Delacourt
Illusion tragique - Gilda Piersanti
Le joueur d'echec - Stefan Zweig
Valentine ou la belle saison - Anne-Laure Bondoux



Troisième marche

 L'erreur - Susi Fox
Seuls les enfants savent aimer - Cali
Le secret des poupées - Christelle Colpaert Soufflet

samedi 14 décembre 2019

Tout doucement sans penser à demain - Elise Chaplin

Quatrième de couverture

Convaincue d’être l’héroïne d’un roman, Charlotte cherche constamment à se plonger dans les situations les plus rocambolesques afin de surprendre ceux qui, selon elle, liront ses aventures.
Elle en est sûre : un auteur mystérieux l’épie d’on ne sait où et relate tous ses faits et gestes.

Quand elle assiste au braquage d’un bureau de poste, elle se propose naturellement comme otage et se retrouve entraînée malgré elle aux quatre coins du globe.

Comment expliquer au bandit qu’elle n’est qu’un personnage de roman ?

Et surtout : pourquoi celui-ci a-t-il des yeux si bleus ?…

Mon avis

C'est l'histoire de Charlotte qu se prend pour l’héroïne d'un roman et parfois on se prend nous même au jeu.
C'est drôle et surprenant.
j'ai ri plus d'une fois, j'ai même eu à un moment donné un fou rire. Dans ce roman on y trouve des caricatures de héros, de méchants, d'employés de la poste, de la police ...
La question que je me pose c'est comment les auteurs font-ils pour raconter et trouver des idées aussi délirantes pour écrire leur roman.
J'ai passé un excellent moment, merci. Livre lu l'année dernière, je crois bien que je vais le relire du coup :-)



mercredi 11 décembre 2019

C'était le premier jour de l'automne - Isabelle Flûckiger Jachym

Quatrième de couverture

Roman mi historique mi contemporain 23 septembre 1942, l’avion de reconnaissance de Richard et Félix, deux jeunes québécois, (membres du Bomber air Force), tombe en panne dans la région de Belfort. Ils doivent rejoindre absolument la Suisse pour échapper à l’armée allemande. Ils seront recueillis par Blanche, une jeune veuve. Et l’histoire commence de ce premier jour de l’automne jusqu’à nos jours. Des personnages foncièrement humains pris entre le doute et l’espoir, la raison et la folie, l’amour ou la trahison dans une époque troublée où les moindre de vos idées ou vos gestes peuvent vous être fatals.

Mon avis

Je n'ai pas été emballée par l'histoire, je l'ai trouvée trop simple et sans surprise, je me suis ennuyée, dommage, après avoir lu "les secrets de la petite boite en fer" j'en attendais beaucoup, peut être trop